Argentine mon amour

Publié le par Sac à dos

Hola muchachos.

Voila c est fait, je suis tombe amoureux, follement amoureux ... de l argentine.

Je m y sens bien, tellement bien. En particulier a Salta ou j y ai fait des rencontres merveilleuses.

Le changement est radical avec la Bolivie. D abord, les routes sont goudronnees ce qui est un soulagement pour tous ceux qui tiennent a leurs cervicales. ;-)

Et puis la cuisine est excellente. Les Parillas, les asados, les bons vin de Cafayate ou de Mendoza, les desserts au dulce de leche.

Enfin et surtout, les gens sont aimables, accueillants, souriants et avenants ... sans arriere pensee.
Et les filles sont les plus belles du monde ... apres vous mes amies bien entendu ;-)





Par contre, les prix sont plus eleves et j ai du me resoudre a me faire a nouveau heberger en dortoir.

Le Club Hotel de San salvador de Jujuy est une auberge de jeunesse plutot sympatique mais l isolation phonique est plutot deplorable. Le lit en dortoir coute 30 pesos soit 5-6 euros, petit dejeuner inclus.

Comme je l avais prevu, je me decidais a passer une journee au chaud, du moins dans de l eau chaude, tres chaude.
Le bus local 1C dessert "las thermas del reyes" pour 2.25 Pesos apres environ 45 minutes de trajet au depart de la place principale de Jujuy.

Auparavant, dans la matinee, je m etais rendu a l hopital public pour obtenir des calmants et antiinflammatoires. J ai ainsi pu apprecier le systeme de sante du pays. Tout etait gratuit. C est y pas le bonheur lorsqu on est traveler ?



A las thermas de Reyes, a quelques dizaines de metres en retrait de l hotel principal, se trouve une piscine d eau chaude naturelle tenue par des gerants tres sympatiques. Ainsi pour 5 pesos, soit 1 euro, - au lieu des 50 pesos a  l heure dans l hotel - j ai pu profiter pleinement de la piscine, une journee entiere, a nager, a discuter avec mes compagnons du jour et surtout  a bouquiner - l exploratrice Alexandra David Neel partie parcourir la chine alors que la seconde guerre mondiale allait eclater, un recit epique fascinant.

Les rencontres furent belles et riches. D abord un ancien policier jeune retraite car blesse en exercice de ses fonctions, accompagne de sa belle mere et de son pere age de 80 ans. Ce dernier en pleine forme m a relate sa vie en detail au service de la mode et je l ecoutais attentivement, son recit etant un vrai cadeau pour moi bien que mon espagnol ne soit pas si bon.

Et puis, je rencontrai un professeur de philosophie chilien et un professeur des ecoles bolivien avec qui je prolongeai la soiree d abord a celebrer les 29 ans de Mercedes une charmante jeune fille de Buenos Aeres puis a regarder le match de foot entre l equipe d argentine guidee par un Maradona tres controverse et l equipe du perou plus faible mais qui s accrochait au score.
L argentine a gagne et est aujourd hui qualifiee pour la coupe du monde - Prions mes freres pour la France qui doit battre l irelande. Maradona celebra cela en tenant des propos stupides qui aujourd hui ont fait le tour du monde.
Comme quoi une legende du foot ne devient pas automatiquement un bon coach.

Je finissais ma journee en terrasse d un joli restaurant donnant sur la place Belgrano a me regaler des saveurs emanant de mon plat qu accompagnait un bon petit vin rouge de Cafayate.

Cependant, mon bras me faisait toujours tres mal et aucun chiropracteur n exerce a Jujuy.
Il me fallait donc partir pour Salta situee plus au sud.

Je passais ainsi deux semaines dans cette ville a me faire soigner de seances de Physiotherapie.





L hostel EL andaluz fut mon port d attache, pour 25 pesos la chambre en dortoir petit dejeuner inclus.

J ai alors fait la connaissance d une multitude de personnes formidables.
L equipe de l hotel est devenue ma petite famille durant ces deux semaines.

La belle Andrea, Erika la fetarde (et ses copines monica et elliana), le futur barman Ezequiel, Diego le danseur de salsa et Walter le latin lover.



Mes autres belles rencontres sur Salta :
  • Natalia, une jolie brune que j ai rencontree au centre de Physiotherapie et qui m a fait decouvrir les charmes de la ville.
  • Freddy mon masseur un peu loufoque.
  • Corry une hollandaise polyglotte, investie corps et ame dans des projets humanitaires aux 4 coins du monde.
  • Nicolas et Adeline du Mans, avec qui j ai notamment passe une soiree memorable au bar le papa Panchio qu animait une saltinia bien excitee.
  • Paul et et Jess, des londoniens a mon image, en vadrouille en amerique du sud.
  • Le guilleret John et sa femme Itika eprise de nature, un couple hollandais.
  • Une troupe de jeunes francais ( Adrien, Vivien, Paul eric, Maurine et Eloise de memoire) en vadrouille bien sympatique egalement.
Et puis de nombreuses autres rencontres.

J ai ainsi profite de ma convalescence a ameliorer mon espagnol.
J ai suivi une formation individuelle de 10 heures avec Gracelia - Salta idiomas 428 Calle San Martin pour 370 pesos.
Moi qui n avais jamais vraiment parle espagnol avant mon voyage - He oui, j avais pris Allemand a l ecole - je me suis moi-meme etonne a apprendre aussi vite.

J adore cette langue, j espere pouvoir encore la pratiquer a l avenir.

Le depart de Salta ne fut pas facile. Je me suis attache aux personnes rencontrees et au lieu. Je souhaite sincerement y retourner rapidement.

Me voila a Mendoza a 18 heures de bus de Salta pour 230 pesos en semi-cama.
Mendoza est une grande ville mais l atmosphere en centre-ville est plutot agreable.
Je suis heberge a l hostel Break point pour 40 pesos la chambre en dortoir petit dejeuner inclus. L hostel est moyen, pas vraiment une tres bonne adresse.

Ma premiere journee s ecoula paisiblement a velo sur la route du vin, la route des bodegas de Maipu :

  • Carinae
  • Tempus Alba
  • Familia Di Tommaso
  • Trapiche
  • La Rural
  • ...
Apres de nombreuses degustations partagees notamment avec deux allemands Fabien et Matias, la route devenait de plus en plus sinueuse alors que je m efforcais a pedaler.
Le soir meme, nous finissions notre journee de degustation dans un bar restaurant l itaka house a savourer notre enieme bouteille de vin.






Par contre, la douleur dans mon bras est toujours tres vive et je me demande ce que je vais pouvoir faire par la suite comme activite. Le velo est helas assurement a eviter.

Je me suis tout de meme decide a poursuivre ma route vers le sud en direction de Bariloche dans la region des lacs.

We ll see !!


Publié dans Argentine

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
<br /> Hola Benoit!Ce sont les manceaux qui te passent le bonjour de Cuzco. Il ne nous reste que 10 jours de vadrouille mais on fini par le Machu Picchu grace a ton itineraire pour fauche. On espere que<br /> tu vas bien, surtout que ton epaule te laisse un peu de repit... A plus Adeline et Nicolas<br /> <br /> <br />
Répondre
S
<br /> Profitez bien les amis ... a bientot<br /> <br /> <br />
J
<br /> Toujours mal au bras??? Tu devrais vite oublier la douleur...vu que tu as l'air bien accompagné!!!<br /> Plus sérieusement tu te déplaces comment du coup?<br /> A+ et bon rétablissement.<br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> Hello Benoit, j'espère que tu vas mieux et que tu vas pouvoir reprendre ta découverte de l'Amérique du sud à nouveau en pleine forme ! Ici, c'est le WE, tant mieux ! Christine<br /> <br /> <br />
Répondre
O
<br /> je ne connais qu'un moyen pour soigner se bras, un petit malbec et ça repart !<br /> <br /> A bientôt pour les p'tit rhums<br /> <br /> <br />
Répondre
L
<br /> Salut Ben,<br /> <br /> On se fait une "soirée mecs" demain vendredi. On lèvera les nombreux shots de rhum à ta santé, en attendant de le faire avec toi (mais tu as bien mieux à faire en ce moment à ce que je lis ;o)<br /> ).<br /> <br /> @+ Ben. Continue de profiter. ça passe vite hein ?<br /> <br /> Lolo<br /> <br /> <br />
Répondre