De Bariloche la ville suisse a Buenos Aeres

Publié le par Sac à dos

Hola chicas y chicos

Quelques 18 heures apres avoir quitte la jolie ville de Mendoza, je m extirpais de mon confortable siege "cama" afin de descendre du bus a la gare routiere de Bariloche.

Un taxi me deposa a une agreable auberge de jeunesse familiale a environ 4 kms du centre ville.

San carlos de Bariloche, chef lieu du departement de Bariloche surnomme la suisse argentine, est une jolie ville, touristique et relativement chere. Le parc national Nahuel Huapi qui entoure la ville est vraiment tres agreable a parcourir a velo ou  a pied.

Il offre a ses visiteurs un spectacle de toute beaute. Les lacs d altitude entoures de forets verdoyantes, attenuent le relief hache des montagnes enneigees des andes du sud.



Je commencai ainsi une agreable journee a me faufiler entre les arbres le long des lacs au rythme de la chanson "Respire" d un certain Mickey 3D.





Helas apres seulement 3-4 heures de marche, une douleur dans mon bras me forca a rentrer.
Je decidai immediatement de m orienter au plus tot vers Buenos Aeres afin de me faire bien soigner.

Le soir meme je me retrouvais dans un bar a vin a discuter et surtout a bien rigoler avec le patron qui insista pour m offrir tout ce que j avais pu consommer.

Apres une courte nuit, je partais vers l est de la patagonie.
Avant de rejoindre la capitale argentine, je passai quelques jours a Puerto Madryn afin d y decouvrir la peninsule de Valdes et sa faune extraordinaire.

Le trajet en bus aura dure a nouveau de trop nombreuses heures, 13 heures il me semble, et m aura coute 210 pesos.

La peninsule de valdes est une reserve dans laquelle il est possible d observer baleines, lions de mer, elephants de mer et pingouins notamment. Le deplacement en vaut vraiment la peine.







Enfin, apres 18 nouvelles heures de bus cette fois-ci pour 286 pesos, je me retrouvais a Buenos Aeres.

Je fus d abord loge en chambre individuelle a l auberge de jeunesse BA stop pour 100 pesos puis au Mate down town qui se situe en face du BA stop de l autre cote de la rue, cette fois-ci pour 90 pesos.
Un peu de confort pour mon bras endolori, por favor.

La vie s ecoula paisiblement a Buenos Aeres, animee par de tres jolies rencontres a nouveau.
Bien sur je pris tres rapidement rendez vous aupres d un medecin en clinique - privee cette fois-ci - pour me faire soigner.
C est ainsi que je pus apprecier pour la seconde fois, une bonne grosse piqure a la cortisone. Quel plaisir !
La seule difference avec l hopital public de Salta est que j ai du payer 200 pesos soit 40 euros environ cette fois-ci.

Buenos Aeres est une ville ou il y a toujours quelque chose a faire. Que ce soit des manifestations artistiques, des rassemblements sportifs, des representations musicales ou encore des evenements culturels, Buenos Aeres bouillonne jour et nuit. Cette ville est magique ... et les bons bars/restaurants autant nombreux que varies.








En dehors des nombreux musees et places touristiques, les journees s apprecient paisiblement a la terrasse d un cafe ou encore etendu sur la pelouse d un des parcs de la cite a lire ... ou a revasser face a la mer.



Les soirees s etirent jusque tard dans la nuit. Les places se vident alors du marche artisanal du jour pour laisser place aux adeptes du tango ou de la danse folklorique. L atmosphere devient alors festive et l elegance des filles emportees par leur fier partenaire masculin ne rivalise qu avec la beaute du mouvement a chaque pas effectue.






Et puis il y a le foot, bien sur et le stade de la boca junior en particulier. Ce stade qui a fait naitre un petit genie du ballon rond, le dieu du football argentin et mondial Diego Maradonna.

Bon, le match auquel j ai pu assister s est termine sur un score vierge mais l ambiance m a bien plu tout de meme.

Et puis j ai vecu ma premiere gay parade, une soiree inoubliable.





J ai ainsi passe de tres jolis moments dans cette capitale parfois tranquilles le plus souvent actifs et festifs.

Publié dans Argentine

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
Y
<br /> Au fait, en regardant tes photos, j'ai vu une cave remplie de Malbec, et quelques vignes. Tu y as gouté au moins? Comment il est?<br /> Signé: un pur français qui a peur pour ses vignobles :-)<br /> <br /> <br />
Répondre
S
<br /> Oh oui! J y ai goute au Malbec mais pas le Don Angelo que j ai pris en photo, trop cher mon fils.<br /> <br /> J ai fait la route des vins en velo pour deguster ces differentes productions.<br /> <br /> Je te rassure, les meilleurs vins que j ai goute jusqu a aujourd hui et dieu sait que j en ai goute beaucoup ;-) sont en France. Par contre, je suis encore profane sur les vins de haute qualite qui<br /> coutent plus cher que ma paie mensuelle donc je gagne a la lotterie et je repars pour une seconde viree autour du monde a la recherche des meilleurs vins du monde. Vivement ;-)<br /> <br /> <br />
Y
<br /> Salut Benoit!<br /> Ca doit te faire du bien un peu de repos, après toutes ces aventures!! L'Argentine m'a l'air très sympathique, et ces autochtones aussi.<br /> Bon, c'est sur, après de multiples rencontres féminines, tu passes de l'autre coté .. ben oui, c'est logique, 1 an, c'est long :-)<br /> En tout cas, avoir de tes nouvelles fais plaisir!<br /> @+<br /> <br /> Yo<br /> <br /> <br />
Répondre
S
<br /> Heureusement que je n ai pas mis la photo de cette fin de soiree alors que je suis deguise en tigresse ... Oups en aurais je dit trop ? ;-)<br /> <br /> <br />
J
<br /> Tu es toute mignonne avec tes longues bottes blanches!!!<br /> Je t'ai reconnu!!!<br /> A+<br /> <br /> <br />
Répondre
S
<br /> pourtant j ai voulu etre discret ... ;-)<br /> <br /> <br />
L
<br /> Salut Ben !<br /> <br /> ça ne serait pas toi sur la photo de la gay parade ??? :o)<br /> <br /> <br />
Répondre
S
<br /> C est mon idole ... ;-)<br /> <br /> <br />